tradingBienvenue sur Trader-Plus.fr, vous êtes intéressé par le trading et souhaitez investir sur les Actions, le Forex, les Crypto Monnaies et autres produits ? Notre site va vous permettre de découvrir et d’apprendre le trading en ligne grâce à nos conseils et autres informations. Vous pourrez également trouver une liste des meilleurs sites de trading avec une revue complète pour chaque broker.

Le Trading en ligne est devenu accessible aux particuliers depuis les années 2000. Grâce aux brokers CFD, vous pouvez trader facilement en ouvrant un compte sur une plateforme de trading. Grâce à l’effet de levier, vous n’êtes pas obligé d’y investir des grosses sommes.

Le meilleur moyen pour investir en bourse !

Investir-en-bourseLe trading en ligne est une excellente opportunité pour investir sur les marchés financiers. C’est la manière la plus simple et la moins coûteuse de profiter des variations des indices, des actions, des monnaies et autres produits boursiers. Que vous soyez un investisseur débutant ou que vous souhaitez investir d’une nouvelle manière, le Trading en ligne est fait pour vous !

Bien évidemment, la bourse n’est pas un jeu et en vous y prenant mal, vous risqueriez de perdre votre capital rapidement, nous avons rédigé un article avec 10 conseils pour bien débuter dans le trading. Vous êtes prêt ? Pour vous lancer, rien de plus simple il vous suffit d’ouvrir un compte sur un broker, d’effectuer un dépôt et de placer votre premier trade !

Les Meilleurs Sites de Trading :

Nous vous présentons ci-dessous les meilleurs sites de trading pour trader les CFD, le Forex et les crypto monnaies :

  • Trading Crypto monnaies
  • Trading Socials
  • Communauté de Traders
75% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur
  • 2000 Produits à Trader
  • Ergonomie
75% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur
  • Recommandé Forex
  • Excellente Réputation
75% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur

Introduction au trading en ligne des CFD et 4 astuces pour devenir un trader profitable

trader qui écrit

Face à la recrudescence de l’inflation et le rendement des placements traditionnels qui deviennent de plus en plus faible, vous êtes de plus en plus nombreux à rechercher des alternatives pour fructifier votre épargne et vous assurer un meilleur avenir.

Parmi les options les plus évidentes de cette nouvelle décennie, il y a la bourse. Celle-ci est l’un des véhicules de placement les plus rentables. Vous serez peut-être étonné d’apprendre que 10 000 euros investis dans l’action de Google (Alphabet) il y a 5 ans vaudraient 26 800 $ aujourd’hui.

Le trading des actions en ligne attire de plus en plus d’investisseurs. Traditionnellement, les investisseurs ne s’échangeaient que des actions en bourse, mais aujourd’hui il existe des dizaines produits dérivés que l’on peut trader en ligne. Certains sont vraiment conçus pour faciliter la négociation des actions. C’est le cas des CFD. Il s’agit de produits dérivés très simples permettant de spéculer sur les cours d’actifs en bourse.

Dans ce guide, vous découvrirez ce qu’est le trading en ligne et comment en tirer parti avec les CFD. Ensuite, nous vous donnerons quelques astuces pour mieux vous lancer ou améliorer vos performances de trading.

Qu’est-ce que le trading en ligne ?

Trading en anglais, signifie négociation. Pour mieux comprendre ce qu’est le trading en ligne, découvrons d’abord ce qui fait l’objet de trading : les actifs en bourse.

Qu’est-ce que la bourse ?

Les entreprises ont besoin de capitaux pour accompagner leur développement et leur expansion. Pour disposer, de plus fonds, plusieurs options s’offrent à eux, parmi celles-ci, il y a la possibilité de vendre des parts de leur entreprise sous forme de titres aux investisseurs. Ces parts sont appelées actions.

En achetant une action, un investisseur devient actionnaire de l’entreprise. En échange des actions, l’entreprise reçoit ainsi des fonds supplémentaires pour investir dans la recherche et le développement, créer de nouveaux produits, améliorer ses services, etc.

Quant à l’investisseur, il compte sur l’appréciation de la valeur de l’entreprise et du prix des actions qu’il a acquises pour les revendre plus cher et ainsi faire du profit. Il peut donc les revendre à d’autres investisseurs, qui à leur tour, pourraient échanger leurs titres. Il se crée ainsi un marché que l’on appelle la bourse.

Qui gère la bourse ?

Les titres en bourse sont échangés de manière électronique dans des plateformes informatisées qui sont gérées par des sociétés. Les entreprises voulant entrer en bourse pour disposer de plus de capitaux, ainsi que les investisseurs voulant acheter des actions se rapprochent donc de ces plateformes.

On peut citer comme exemple Euronext, qui est la principale bourse européenne avec plusieurs subdivisions comme la Euronext Paris ou Euronext Amsterdam. Ces plateformes gèrent la cotation des prix d’actions en bourse et régulent en partie ce marché.

Il convient de noter que ce ne sont pas seulement des actions qui sont négociées en bourse. Les investisseurs peuvent s’échanger des titres d’obligations, de matières premières ainsi que d’autres produits dérivés plus ou moins complexes comme les futures et les options.

Les courtiers en ligne

courtier en ligne

Pour revenir au trading en ligne (ou négociation en bourse en ligne), celui-ci est possible grâce aux courtiers. Pour faciliter l’accès aux différentes bourses aux investisseurs particuliers et institutions financières, les courtiers offrent des logiciels et applications pour trader en ligne. Ils sont des intermédiaires entre les investisseurs et la bourse.

De nos jours, le courtage en ligne est très répandu, les courtiers nous permettent d’accéder à plusieurs bourses et mener nous-mêmes nos investissements. Lorsque vous passez un ordre d’achat ou de vente par une plateforme de courtier en ligne, celui-ci se charge de passer votre ordre à la bourse appropriée. Vous faites ainsi du trading en ligne. Néanmoins, ce n’est pas toujours le cas, notamment avec les CFD, nous détaillons cela dans les lignes qui suivent.

Les courtiers en ligne vous offrent un meilleur contrôle sur votre trading. Vous prenez des décisions et passez vos ordres plus rapidement. Avant l’avènement des plateformes de trading en ligne, il fallait prendre le téléphone et appeler le bureau du courtier pour passer votre ordre.

Il y a plusieurs types de courtiers en bourse. Mais ceux qui nous intéressent particulièrement dans ce guide, ce sont les courtiers CFD, notamment sur les actions.

Que sont les CFD ?

CFD veut dire Contract For Difference en anglais. Comme leurs noms indiquent, ils sont des contrats financiers entre un acheteur et un vendeur, qui stipule que le vendeur paiera à l’acheteur la différence entre le prix actuel d’un actif sous-jacent et son prix au début du contrat.

Au cas où la différence serait négative, c’est l’acheteur qui paie la différence.

Pour illustrer cela, prenons un exemple simple. Lorsque vous acheter une unité de CFD sans effet de levier sur l’action de Google qui est coté à 1000 $ (ce qui équivaut à acheter une action), cela marque le début du contrat. Quelques heures après, supposons que l’action vaut 1002 $, et que vous fermiez votre position à ce niveau, alors le courtier va créditer 2 $ (la différence) sur votre compte.

Par contre, si le prix de l’action était descendu à 998 $, le courtier débitait 2 $ de votre solde. Ils sont désormais à lui !

Grâce à leur simplicité, les CFD sont devenus l’un des produits dérivés les plus populaires. La particularité des CFD est qu’ils vous permettent de spéculer sur les prix de tous les types d’actifs négociés en bourse, sans les acheter réellement.

Avec les CFD sur action par exemple, vous n’achetez ou ne vendez pas des titres émis par les entreprises, mais vous spéculez sur le prix de l’action. Cependant, en fin de compte, cela peut revenir à acheter l’action, car tout comme l’investisseur qui a acheté des titres, vos profits et pertes dépendent de la fluctuation du prix de l’action.

Pour permettre aux traders de négocier les CFD, le courtier diffuse un graphique « CFD » qui peut être légèrement différent de celui du sous-jacent.

Voici par l’exemple le graphique de l’action de Google (Alphabet), cotée à la bourse NASDAQ.

graphique google

Voici le graphique du CFD proposé par eToro. Comme vous pouvez le constater, ils sont presque identiques.

graphique google sur etoro

Les CFD sont donc des produits dérivés très simples qui procurent plusieurs avantages. Traditionnellement, le type de CFD que nous avons vu avec l’exemple de l’action de Google était offert par les courtiers dits market makers ou créateurs de marché. Car les transactions ne se passent pas à la bourse, mais en interne sur la plateforme du courtier.

Les types de courtiers CFD

Aujourd’hui, il y a deux types de CFD et donc deux types de courtiers sur les CFD : les market makers et les courtiers DMA (Direct Market Access). Certains offrent simultanément les deux types de CFD.

CFD market maker

Un courtier market maker ne passe pas les ordres de ses clients à la bourse. Il exécute leurs trades sur sa plateforme et lui envoie une confirmation. Puisque le courtier représente la contrepartie des positions prises par ses clients, il paie lui-même le client lorsqu’il est gagnant et gagne de l’argent lorsque le client perd.

Pour couvrir le risque de perdre gros lorsqu’un trader réalise des gains conséquents, ils ont recours, de manière automatisée, à plusieurs méthodes de couverture pour neutraliser le risque pris par le trader :

  • Vendre à découvert des actions à la bourse lorsque le trader est acheteur sur CFD, et vice versa.
  • Avoir recours à d’autres produits dérivés pour se couvrir.
  • Trouver des contreparties entre les traders sur sa plateforme. Par exemple, un ordre d’achat d’un trader sera neutralisé par un autre ordre de vente de la même taille d’un autre trader.
  • Ils peuvent tout de même choisir de ne pas couvrir les ordres de certains traders, car ils sont régulièrement perdants.

La gestion en interne des ordres chez les courtiers CFD n’est pas transparente. Cependant, il convient de noter que les courtiers CFD les plus réputés, à l’instar de ceux que nous recommandons, sont très fiables et sont suffisamment capitalisés pour payer tous leurs clients gagnants.

Si le courtier CFD parvient à parfaitement neutraliser les ordres de ces clients, ils gagnent de l’argent sur le spread (différence entre le prix d’achat et le prix de vente) qui est généralement plus large que celui de la bourse.

CFD DMA

Avec les CFD DMA, le courtier passe un ordre à la bourse correspondante lorsque vous passez un ordre CFD. Lorsque l’ordre est exécuté sur le marché, le courtier crée le contrat CFD sur sa plateforme. De ce fait, vous intervenez réellement sur le marché.

De plus, vous aurez le plus souvent accès au carnet d’ordre par le courtier pour vous faire une idée de l’offre et de la demande en temps réel.

Lorsque vous fermez votre contrat de CFD, l’ordre correspondant est envoyé au marché, puis votre solde est mis à jour selon vos gains réalisés ou pertes subies.

Les CFD DMA permettent donc de trader directement sur le marché tout en bénéficiant des avantages des CFD de base.

Les courtiers DMA gagnent de l’argent en prélevant une commission pour chaque trade exécuté.

Les avantages des CFD

Les CFD ont littéralement révolutionné le trading en ligne en le rendant plus simple. Ils donnent aux traders un certain avantage par rapport à la participation à une bourse.

La flexibilité

Les CFD permettent de spéculer sur n’importe quel produit financier : actions, obligations, futures, indices, etc. Ils peuvent donc être des « produits dérivés de produits dérivés ». Un courtier comme IG offre plus de 12 000 CFD sur les actions de différentes bourses à travers le monde.

En plus de pouvoir négocier sur tous les marchés, vous pourrez passer à l’achat ou à la vente à tout moment, ce qui n’est pas évident à la bourse où trouver une contrepartie est nécessaire pour l’exécution d’un ordre d’achat ou de vente.

L’effet de levier pour booster vos gains (mais aussi vos moins-values)

Le trading sur marge est l’un des principaux avantages des CFD. Vous n’avez pas par exemple besoin de plus de 1000 $ pour acheter l’équivalent d’une action de Google. Avec une marge requise de 5 %, vous n’avez besoin que d’un dépôt de seulement 5 % de la taille totale de la position pour ouvrir celle-ci.

Si l’action est cotée à 1000 $, il vous faudra donc 50 $ pour acheter une action de Google. Vos gains et pertes seront équivalents à ceux d’une position sans effet de levier.

4 astuces pour devenir un trader sur CFD profitable

astuces pour trader comme un pro

La grande majorité des traders particuliers perdent de l’argent en bourse. Pour la plupart, ce n’est pas par manque de connaissance technique, mais par absence de plan de trading concret et de discipline.

Voici 4 astuces pour vous aider à vous mettre du côté des traders en ligne gagnant.

Diversifier son portefeuille

Le trading en ligne est un excellent moyen de se diversifier. Tous les domaines d’investissement se retrouvent en bourse et vous pourrez investir dans n’importe quel secteur, par le biais des différents CFD qui vous sont proposés par les courtiers en ligne.

Par exemple, pour un investisseur dans l’immobilier, au lieu d’acheter des appartements, qui coûtent assez cher, on peut acheter des CFD d’actions immobilières. Pour réduire le risque, on peut acheter des CFD sur des ETF immobiliers, qui permettent d’investir dans un panier d’actions.

On peut investir ainsi dans différents secteurs : technologie, luxe, agroalimentaire, etc. Le trading en ligne est un portail qui ouvre sur le monde de l’investissement et les investisseurs n’ont plus que l’embarras du choix.

Investir dans ces différents secteurs nécessiterait un capital conséquent. Mais avec les CFD, c’est en quelques clics, depuis la plateforme de trading de son courtier en ligne.

Respecter vos objectifs de profit et perte

Par objectif de profit et perte, on fait allusion au take profit et au stop loss. Le take profit représente la somme ou le nombre de points que vous souhaitez atteindre sur une position donnée, tandis que le stop loss représente la somme ou le nombre de points que vous êtes prêt à risquer.

Pour chacune de vos opérations, il est important de définir vos objectifs. Même si vous ne les placez pas sur votre plateforme de trading, il faudra définir à l’avance et avec exactitude, à quel moment vous sortirez de votre position.

En fait, vous pouvez ne pas avoir d’objectifs basés sur les prix, mais définir vos clôtures de position en fonction d’événements qui peuvent éventuellement se passer sur les marchés.

Par exemple, vous pouvez acheter un CFD sur une action d’une société et décider de maintenir votre position tant qu’elle fera des bénéfices.

Après avoir bien déterminé les conditions qui vous feront sortir de votre position, il conviendra de vous y tenir et d’éviter d’être influencé par des facteurs extérieurs à votre plan de trading.

Avoir un plan de trading et s’y tenir

Le plan de trading n’est pas seulement défini par le take profit et le stop loss. Il comprend aussi le déroulement de la stratégie, les heures pendant lesquelles vous allez rechercher de nouvelles opportunités, les moments où vous n’investirez pas, etc.

Un plan de trading est primordial si vous voulez réussir au trading. Cela vous permet de vous fixer des règles. De plus, le trader doit savoir quand il dévie des règles qu’il s’est fixées.

Voici en résumer les étapes à suivre pour mettre en place un plan de trading :

Définir les raisons de votre investissement : pourquoi tradez-vous les actions en ligne ? (investissement, trading à court terme, passion, etc.)

Choisir son unité de temps : allez-vous faire du day trading, du swing trading ou placer des opérations à long terme ? Si vous avez un emploi à temps plein, vous ne pourrez peut-être pas faire du day trading.

Définir votre approche de trading : suivi de tendance, achat de valeurs sous-cotées, trading de news, investissement dans les valeurs technologiques, etc.

Définir les conditions d’entrée en position : décisions basées sur les indicateurs techniques ou macro-économiques ?

Définir le risque et le rendement : le rendement visé sur une position doit être au moins supérieur au risque que vous prenez.

Définir les conditions de sortie : comme expliqué plus haut : stop loss, take profit ou clôture basée sur un événement.

Tester votre plan de trading en démo ou faire des backtests : ne risquez pas de l’argent avant d’avoir testé votre méthode de trading. Presque tous les courtiers CFD offrent un compte de démo gratuit.

Il est important de noter que le plan de trading doit être rédigé dans un journal de trading. De ce fait, il sera plus facile à suivre objectivement.

Avoir l’habitude de maintenir les positions gagnantes

la clé du succés

Pour être rentable en bourse, il est important que vos opérations gagnantes créent des gains bien supérieurs aux pertes engendrées par les opérations perdantes.

Jesse Livermore, un pionnier du day trading, disait : « Money is made by sitting, not trading ». C’est-à-dire que ce sont quelques positions que vous maintenez à long terme qui feront la plupart de vos gains en bourse.

Pour chaque position, le rapport rendement/risque doit être supérieur à 1, autrement dit vous gagnerez plus que ce que vous perdrez en moyenne.

Il y a des techniques que les investisseurs utilisent pour maximiser leur gain. L’une d’entre elles consiste à ouvrir de nouvelles positions sur les positions en cours déjà gagnantes. On appelle ça l’« averaging up ».

Par exemple, on achète 3 unités de CFD de l’action Google à 1 000 $, lorsque le cours atteint 1 100 $, on achète une nouvelle unité, ce qui porte l’exposition à 4 unités. On peut ainsi maximiser les gains sur la croissance d’une valeur et dégager des gains supérieurs aux pertes causées par toutes les opérations perdantes.

L’inverse de l’averaging up, l’averaging down, est déconseillé par certains analystes. Il s’agit ici d’ajouter aux positions qui sont dans le rouge. En effet, mieux vaut limiter les pertes au lieu de perdre des sommes considérables si le marché poursuit ses fluctuations dans le mauvais sens.

Conclusion

Le trading en ligne est aujourd’hui très accessible grâce aux CFD. Ce produit dérivé offre une grande flexibilité aux traders qui peuvent spéculer sur le prix de n’importe quelle action sans avoir à acheter des titres.

Grâce aux courtiers CFD fiables, on peut trader des actions avec un petit capital et tirer parti des marchés boursiers, quelle que soit la tendance, à la hausse, ou à la baisse.